Suivez moi sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

S’inscrire à la Newsletter

Formulaire d'inscription à la Newsletter
  • Home
  • Fashion
  • « Pour être irremplaçable, il faut être différente » Coco Chanel.

« Pour être irremplaçable, il faut être différente » Coco Chanel.

« La perfection imparfaite » est d’après Valentine Pétry du magazine « Elle », une valeur essentielle aujourd’hui.

Alors je dis oui, merci! Et c’est pourquoi j’ai choisi de travailler dans l’intimité des garde-robes de mes clientes, surtout pas pour les relooker ou vider leur dressing en deux temps trois mouvements. Mais pour aller chercher ce qui est particulier en chacune d’elle, ce qui l’inspire et ce qui la fait rêver et ensemble nous construisons un vestiaire, unique et identitaire adapté à ses besoins et ses envies.

Assumer son identité esthétique.

Et même si oui bien-sûr,  je cherche à allonger plutôt qu’à tasser, à optimiser, à trouver des points d’accroche pour le regard des autres, à équilibrer, à corriger, à compenser… Mais le vrai but recherché est au delà d’un idéal normalisé. Car au fond, l’idéal n’existe pas. Ce qui existe, c’est une femme avec un univers, une morphologie et des envies d’être.

Finie, la soumission aux images de perfection photoretouchées des magazines qui nous bombardent sans cesse de femmes régimées, théâtralisées et immortalisées dans un instant sublime d’esthétique maîtrisée?

Pourquoi  faudrait-il être mince, élancée, tonique et jeune pour toujours?

La beauté n’a ni âge, ni cadre stéréotypé. la beauté vient d’ailleurs.

Le risque à prendre  est de s’imposer telle qu’on est, dans toute sa différence et justement dans toute sa spécificité. Magnifier une personne à ses signes distinctifs, s’extraire de la foule, se faire repérer, laisser une trace. Voilà ce qui est plutôt bien d’actualité.

Chacune a un physique unique et c’est ce qui la fera sortir de l’anonymat. Un regard imparfait, un profil fort ou une silhouette atypique ne sont-ils pas plus attirants qu’une femme indéfinie noyée dans la norme et fondue dans le moule?

A l’heure où il est désormais facile de modifier son image virtuellement à coup de retouches numériques ou physiquement avec la chirurgie esthétique, c’est cette facilité à gommer les défauts qui leur donne finalement de nos jours de l’importance, par opposition.

C’est la singularité, l’authenticité de chacune qui permettra de laisser une trace plus profonde et plus sûre dans son interaction avec le monde.

Les réseaux sociaux incitent eux aussi à se mettre en scène et à exprimer son identité.

Celles qui ont du succès ont su apprivoiser ce qui les a rendues uniques et en jouent.

Il faut accepter que la beauté soit une expérience émotionnelle variable que l’on ne peut pas contrôler.

Alors pourquoi s’acharner à à se fier au regard d’autrui, mieux vaut entamer un dialogue avec soi-même, prendre le temps de se regarder et d’apprendre avec bienveillance, joie et liberté, à assumer ce qu’on est?

Nos défauts nous rendent intéressantes, alors un détail hors norme se transforme soudain en point fort.

De même qu’un détail ou un vêtement qu’on adore, même s’il est démodé, usé ou plus du tout adapté à notre morphologie, pourra servir malgré tout de base pour trouver « le vêtement du moment » en parfaite adéquation parce qu’il fait écho à quelque chose d’important pour vous.

Dans l’intimité de la garde-robe, nous construisons ce projet d’être toujours un peu plus soi-même en accord avec ses besoins et ses envies.

C’est tout cela qu’on ira chercher en consultation.

Et pas question de tout changer du jour au lendemain, surtout pas! Le relooking sauvage et spectaculaire est selon moi violent et faux. Il peut même être traumatisant. Pour évoluer harmonieusement, on travaillera progressivement mais sûrement.

Car en soi, le vrai but, c’est la sensation réjouissante qu’on éprouve lorsque l’on a trouvé ce qui nous va et peu importe les avis sur ce vêtement ou sur cette allure, ce que l’on remarquera c’est la qualité de votre énergie et vous aurez gagné en lumière pour mieux irradier.

« La beauté commence au moment où vous décidez d’être vous-même » Coco Chanel.

Un commentaire

Laisser un commentaire