Suivez moi sur Facebook

Facebook Pagelike Widget

S’inscrire à la Newsletter

Formulaire d'inscription à la Newsletter

Quelle est votre nuance favorite de bleu?

La préférence individuelle, le goût personnel existent-ils vraiment?

Tout ce que nous croyons, pensons, admirons, aimons et rejetons, passe toujours par le regard et le jugement des autres car l’homme ne vit pas seul, il vit en société. Le phénomène « couleur » se pratique et se vit lui aussi différemment selon les cultures.

La couleur n’est pas une chose en soi, encore moins un phénomène ne relevant que de la vue.

Alors que reste t’il aujourd’hui de la longue et riche histoire de la couleur bleue dans notre vie quotidienne, dans nos codes sociaux, dans nos sensibilités?

Couleur bénéfique qui éloigne des forces du mal pour les égyptiens, d’abord dédaignée en Europe, c’est à partir du XVIIIeme siècle que le bleu prend définitivement la première place en terme de symbolique des couleurs et représente le progrès, les lumières, les rêves et les libertés.

La mode de l’habit bleu à la Werther (tenue du héros romantique de Goethe dans son fameux roman) assoit de façon spectaculaire l’importance du bleu dans l’imagination collective européenne et ne voit pas seulement la naissance du bleu romantique, mélancolique et onirique, mais aussi celle du bleu national, militaire et politique.

Le bleu est en effet devenu au fil des siècles, la couleur de la France.

Le bleu du drapeau tricolore né pendant la révolution française et représentatif de la Nation est consensuel car il est aussi en lien avec le bleu plus ancien de la monarchie française et des armoiries royales: « D’azur semé de fleurs de lys d’or ».

Il y a ainsi au fil des siècles, une continuité du bleu français (au même titre qu’il y a le rouge anglais).

 

 

Dans la seconde moitié du XVIIIeme siècle, le bleu est devenu à côté du noir et du gris, une des trois couleurs vestimentaires les plus portées, aussi bien parmi les classes aisées que parmi les classes les plus modestes. Le phénomène s’accentue encore à partir des années 1920, notamment en ville, avec la mode nouvelle et triomphante des tissus bleu marine.

En trois ou quatre décennies en effet, de nombreux vêtements qui pour des raisons diverses étaient noirs, devinrent bleu marine: les marins, les gardes et les gendarmes, les policiers, certains militaires, les pompiers, douaniers, facteurs. Et désormais, toutes les équipes sportives françaises jouent en bleu.

Bientôt les civils les imitèrent et dès les années 1930, beaucoup d’hommes abandonnèrent leurs costumes, vestes ou pantalons noirs pour adopter une tenue bleu marine.

Le blazer marine fut et reste le signe le plus patent de cette révolution qui demeure comme un des grands évènements vestimentaires du XXeme siècle et de la transformation du noir en bleu marine.

« Parmi toutes les couleurs, seul le bleu peut rivaliser avec le noir et présenter les mêmes atouts ». Christian Dior, Petit Dictionnaire de la mode.

Peut-être parce que le bleu, contrairement au noir, possède des nuances plus nombreuses et permet des accords multiples et subtils mais aussi par sa neutralité symbolique et sa richesse chromatique, le bleu est devenu l’une des couleurs dominantes de l’élégance de notre époque.

Il peut être formel en bleu marine, discret et neutre en bleu ciel, un attribut de pouvoir en bleu de prusse ou posséder toutes les nuances possibles pour s’exprimer:

Bleu ciel, bleu roi, bleu chambré, bleu nuit, bleu gris, bleu délavé, bleu tailoring, bleu marine, bleu de Prusse, bleu Klein, mais aussi bleu mat ou brillant, bleu sec ou humide, bleu tendre ou bleu dur, bleu lisse ou bleu rugueux, bleu gai ou bleu triste, bleu sourd ou bleu sonore?

Couleur préférée loin devant les autres, le bleu domine tout

Actuellement dans l’ensemble du monde occidental, le bleu, toutes nuances confondues, reste depuis plusieurs décennies la couleur vestimentaire la plus portée (devant le blanc, le noir et le beige).

Aristocratique et royale, couleur digne et morale, « bleu » est devenu un mot magique, un mot qui

séduit, qui apaise, qui fait rêver. Un mot qui fait vendre également.

La musique du mot est douce, agréable, liquide, évoque le ciel, la mer, le repos, les vacances, l’infini.

Il en va de même dans plusieurs autres langues: bleu, blue, blu, blau sont des mots rassurants et poétiques, qui associent toujours la couleur, le souvenir, et le rêve.

Il ne choque pas, ne blesse pas, ne révolte pas. Ne faisant pas de vagues, il est calme et pacifique, lointain, presque neutre. C’est là une de ses caractéristiques essentielles dans la symbolique occidentale des couleurs.

Il fait rêver mais ce rêve a quelque chose d’anesthésiant. On peint aujourd’hui les murs des hôpitaux en bleu, on habille tous les médicaments de la famille des calmants en bleu, on l’utilise dans le code de la route pour exprimer ce qui est autorisé, on l’utilise pour faire une couleur politique mesurée et consensuelle: l’ONU avec ses casques bleus, la Société des Nations, l’Unesco, l’Union Européenne ont choisi cette couleur qui sécurise et rassemble.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout sera donc permit cet hiver pour se rassurer et s’apaiser avec de grosses mailles bleues sur de longues jupes plissées dans toutes leurs nuances. Pour gouverner on le jouera en tailleur working girl épuré du marine au bleu roi ou en robe féminine et élégantes pour immortaliser.

On tentera enfin le bleu en denim. C’est en effet depuis les années 50, le vêtement qui a joué à lui seul, un rôle primordial dans l’évolution du vêtement bleu au travers du fameux jean.

Star de cet automne 2017: on  le porte en total look chemise+jean brut, combi ou trench. Ou en blouson pour insuffler une note de cool à une silhouette. Chic et cool comme chez Dior, APC, Calvin Klein ou Stella Mc Cartney, en tout cas, on le tire vers le haut, on le sophistique, on l’accessoirise (voir article « Automne 2017, comment rendre chic ma garde-robe en denim »).

A vous maintenant d’explorer cette couleur tant aimée de Christian Dior, et plongez dans toutes les nuances de l’heure bleue, ce moment unique entre le jour et la nuit, où le ciel change de couleur.

Pour celles qui ont des doutes, le bleu sera malgré tout une couleur incontournable de votre garde-robe, que nous travaillons en consultation pour définir les nuances qui vous correspondent. Pour aller plus loin, rendez-vous à la rubrique consultation ou contact pour me joindre.

Bibliographie: « Bleu, histoire d’une couleur » de Michel Pastoureau.

4 Commentaires

  • more info here

    13 septembre 2018 at 15 h 34 min

    I intended to send you a very small observation to say thanks the moment again on the awesome thoughts you’ve featured in this article. It has been so shockingly generous with you to provide publicly what many individuals would’ve sold for an electronic book to end up making some bucks for themselves, particularly considering the fact that you could have tried it if you ever desired. The thoughts likewise served to become a fantastic way to know that other people have the identical zeal the same as mine to see a good deal more when considering this condition. I’m certain there are millions of more pleasant times in the future for individuals that read through your website.

    Répondre

Laisser un commentaire